observations

n\\\'hésitez-pas à les enrichir

Home / INSPIRATION / performance / comment tu factures –> comment tu écris

comment tu factures –> comment tu écris

Il paraît que Balzac écrivait autant car il était payé au nombre de mots, et que Dumas écrivait de manière si haletante car il écrivait pour des revues « feuilletonnantes ». Je trouve amusant de voir comment une contrainte, ici économique et temporelle, a façonné un savoir-faire.

Cela fait également penser à certains édifices qui sont en fait une somme de constructions, et non un bâtiment construit d’une traite, car les commanditaires changèrent d’avis ou de budget. Me vient alors à l’esprit « la vie de Brian », tourné malgré le retrait d’EMI Films, et sauvé par George Harrisson, qui tenait vraiment à voir ce film achevé et hypothéqua sa maison pour financer la production.

Avez-vous d’autres exemples tirés de la littérature ou autre ?

Share this entry

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Newsletter