observations

n\\\'hésitez-pas à les enrichir

Home / INSPIRATION / psychologie / le contrat ou la bride courte
Juin 10 2015

le contrat ou la bride courte

« Chez le cavalier traditionnel, les rênes restent ajustées, ou demi-ajustées, pour maintenir l’immobilité ; forcément, dès qu’elles se relâchent, l’animal redémarre ou se met à brouter. Chez le cavalier qui travaille par contrat, les rênes sont largement rendues dès l’arrêt obtenu. Bien sûr, se croyant libre, la monture cherche à bouger Alors, aussitôt, les rênes interviennent, rétablissent l’immobilité, puis se relâchent ; et ainsi de suite, jusqu’à ce que le cheval ait compris que pour avoir la paix, il lui suffit de rester immobile. »

 

Share this entry
2 Comments
  1. BrieucD

    Commentaire libre :

    La deuxième attitude pourrait se rapprocher de la façon dont les participants d’un groupe savent rapidement se limiter eux-mêmes au périmètre d’une étude, si on a été attentif pour les rappeler à l’ordre de façon suffisamment nette.

    Une des différences est que les participants ont évidemment toute liberté de sortir du cadre malgré tout, justement parce qu’ils savent y revenir. Ce qui permet de trouver des parallèles dans d’autres domaines, de faire des analogies, de partager sa connaissance du sujet, et donc de remettre en cause un périmètre qui doit pouvoir évoluer avec la construction collectives de l’étude.

    Reply
    • talent social

      Commentaire libre :

      Ce qui me plait dans ce que tu dis c’est que si je cadre bien, je libère d’autant. Conscient des limites de mon terrain de jeu, je vais les explorer jusqu’à leurs limites..

      Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Newsletter