observations

n\\\'hésitez-pas à les enrichir

Comment vont vos enfants

Un conseiller m’appelle aujourd’hui pour me vendre un produit d’épargne. Plutôt bon au début de l’entretien, cordial, intelligent, synthétique, je lui concède quelques minutes, intrigué. Voyant que son argumentaire s’éternise,  je lui signifie mon impatience. Après avoir fait mine de ne pas m’entendre et de me proposer d’ajuster le tarif, je lui dit plus clairement : « je ne suis pas intéressé ». Stupeur, le conseiller me dit la chose suivante :

« comme vous, je suis père, et si il m’arrivait quelque chose, j’aimerais que mes enfants puissent faire des études »

Nous voilà en plein film noir. J’ai trouvé sa tentative d’accroche particulièrement repoussante.

Share this entry
2 Comments
  1. Commentaire libre :

    Tu n’es pas le seul puisqu’une publicité diffusée au superbowl et utilisant la mort comme argument de vente a fait scandale http://www.huffingtonpost.com/2015/02/01/nationwide-kid-super-bowl_n_6591364.html

    Reply
  2. BrieucD

    Commentaire libre :

    J’ai eu le même genre de petite phrase, d’un assureur qui voulait me vendre une nième option au sujet des accidents domestiques : « Vous savez, avec les enfants ces choses-là ça arrivent souvent. Imaginez par exemple que… »
    J’ai eu aussi un cas surprenant d’une agent immobilier à qui j’expliquais que je devais honorer un rendez-vous et que je ne pouvais donc pas venir signer un mandat le jour-même chez elle. « Mais sinon inventez un prétexte, dites par exemple que votre enfant est malade ». Palmarès de la suggestion à la fois intrusive, déplacée et malhonnête.

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Newsletter