observations

n\\\'hésitez-pas à les enrichir

le défaitiste

Combien de fois avons-nous entendu cette phrase ?

À chaque fois, ça m’irrite, comme si j’avais échoué à persuader un participant de l’intérêt qu’il a à essayer des choses nouvelles. Ou peut-être qu’à ce moment je sens tout le poids qui pèse sur ses épaules et qu’ils sont, dans les faits, bien entravés.

Comment faites-vous lorsque ce cas se présente ?

 

Pour ma part, je trouve que je tourne un peu en rond, sur différents thèmes selon l’humeur du jour

V1 –  » c’est vous qui savez, faites le tri dans tout ce qu’on vous dit »

V2 – « vous n’êtes pas en formation pour faire comme d’habitude, donc à un moment donné il faut s’ouvrir un peu quand même »

V3 – « c’est parce que les gars de votre équipe font la tête que vous ne faites bien votre boulot, continuez, ils s’habitueront »

V4 – « Vous aurez l’air de sortir de formation, en même temps, c’est exactement ça, donc profitez-en et mettez moi ça sur le dos »

Share this entry
2 Comments
  1. Anne Sophie

    Commentaire libre :

    Je conseille également de profiter du temps de formation, un temps d’ouverture et de bienveillance, pour récupérer auprès de nous un maximum de choses. Et je donne un conseil : tester les choses « à chaud » tout de suite au retour de formation (ou presque). Et tant pis pour l’étiquette « je sors de formation ». A froid, tout est souvent perdu et les gens ne font plus rien, réhabitués au train train quotidien…

    Reply
    • talent social

      Commentaire libre :

      Ah c’est marrant, je te pique le « à chaud », j’ai souvent le propos inverse. Je le tente, merci

      Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Newsletter